REVUE DE PRESSE

Revue de presse
Extrait : La Dernière Heure. Lundi 22 juin 2009

La Traverser Bruxelles à la rame
Le plus ancien club d’aviron bruxellois a organisé dimanche, pour la première fois, une traversée à la rame, sur son canal de 13 km comprenant deux écluses.
Strokes across the city, une balade en aviron pour permettre aux expatriés de découvrir la ville.
Bruxelles c’est sous une pluie battante que la 1re édition de Strokes across the city a pris son élan sur le canal de Bruxelles.
Quatorze bateaux ,70 rameur et 20 cyclistes étaient au rendez-vous ce dimanche à 10 h pour un sympathique traversé de Bruxelles organisée par le Royal 1865 le plus ancien club d’aviron bruxellois.
Le Truc ? Faire découvrir Bruxelles aux expatriés puisque priorité était donnée aux bateaux d’origine étrangère.
Les 13km du canal furent donc empruntés par les rameurs, accompagnés par les cyclistes dans un esprit de découverte de l’environnement de la voie d’eau à Bruxelles.
« La plupart des expatriés bruxellois ne connaissent que le quartier européen » argumenté Marc Legein, président de la section aviron.
« Arrivés à la première écluse à Molenbek, nous n’étions pas au complet. Une assistante du port est partie à la recherche des traînards ! »,s’amusent les organisateurs qui avaient tout prévu, y compris un déjeuner pour tout ce petit monde à Anderlecht.
« On a pu manger dehors et se sécher.Certains ont aimé déguster les bières locales »
Marc Legin, qui évoque une forte demande pour la ballade de l’année prochaine : »On a déjà une liste d’attente »

Revue de presse : De morgen.be 2008

Oudste Belgische olympiër René Vingerhoet overleden
Vorige week woensdag 3 september is de oudste nog levende Belgische olympische atleet overleden. Roeier René Vingerhoet nam op de Olympische Spelen van Berlijn in 1936 deel aan de dubbelvier en de vier zonder stuurman. Later coachte hij onder andere de legendarische skiffeur Claude Dehombreux, die deelnam aan drie opeenvolgende olympiades (68-76). Vingerhoet werd 96.

Revue de presse - La Dernière Heure be 2008
Le COIB perd le plus anciens de ses Olympiens(12/09/2008)

Un dernier hommage lui sera rendu par l'aviron belge lors des championnats de Belgique pour bateaux longs, le dimanche 28 septembre

BRUXELLES Après le décès début août du cycliste belge Léon Delathouwer, médaillé d'or par équipes à Londres (1948), le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) a perdu la semaine dernière une autre grande figure du sport belge. Le rameur René Vingerhoet, le doyen des Olympiens belges, s'en est allé dans la nuit du 3 septembre, à l'âge de 96 ans.

Vingerhoet, surnommé le petit prince de l'aviron belge, avait participé aux Jeux controversés de Berlin en 1936, ramant à la nage du quatre de couple et du quatre sans barreur belge. Après sa carrière sportive, il avait mené en tant qu'entraîneur bon nombre de rameurs à décrocher une quantité incalculable de titres de champion de Belgique. Il fut notamment l'entraîneur personnel de Claude Dehombreux, le légendaire skiffeur des années soixante et septante, qui participa à trois Olympiades successives (1968 à 1976). Il était chevalier de l'ordre de la Couronne.

Un dernier hommage lui sera rendu par l'aviron belge lors des championnats de Belgique pour bateaux longs, le dimanche 28 septembre, au plan d'eau d'Hazewinkel, sur le ponton d'arrivée (près de la tribune d'honneur), à 12h15.

Belgische roeilegende Rene Vingerhoet overleden
Sunday September, 7 2008 16:19 submitted by marcverhoeyen
Bigboys
De Belg René Vingerhoet is op woensdag 3 september 2008 plots overleden. Op 27 Augustus 1912 uit Antwerpse ouders geboren, is het echte ‚ketje’ (Brusselaar) dus 96 jaar oud geworden. Hij was begonnen als beloftevol waterpolospeler, in een zijarm van het kanaal Brussel – Schelde, in openlucht. Maar toen hij later in de buurt van de ‚ Bief ’ in Humbeek (Vlaams Brabant) de roeisport heeft ontdekt, was de keuze snel gemaakt. Volgens eigen zeggen had hij het geluk om later van een Engelse roeitechniek-specialist inzicht te krijgen in het begrip ‚het steunpunt niet overschrijden’. Het fameuze excellente bladwerk van Tim Maeyens (4de skifffinale Beijing), zoals de Belgen het zeggen.
Rene was de oudste nog levende Belg die ooit deelnam aan de Olympische spelen Hij heeft in 1935 aan de Europese Kampioenschappen van Berlijn in 4+ en 8+ deelgenomen. Op de controversiele Spelen van Berlijn van 1936 was hij de 23 - jarige slagroeier van de legendarische vier ‚Big Boys’ van RSNB, de homeclub van Belgisch Bondsvoorzitter Lambert. Hij was Belgisch Bondscoach tijdens de OS van Mexico en vele jaren zo goed als prive coach van Belgisch seventies legende - skiffeur Claude Dehombreux en later ook trainer van Dominique Verdeyen (die nog later WK Brons behaalde).
Hij was een belangrijk sportief mede - grondlegger van de Brugse TR ( de club die amper 15 jaar na zijn oprichting zijn glorietijd meemaakte en WK Goud (Wim Van Belleghem) en Olympisch brons in LA 84 (Ann Haezebrouck ) en zilver (Crois-De Loof 2X) afleverde ). Rene was tot voor een paar jaar nog aktief als trainer bij de vroegere afdeling van een Gentse club in de Vilvoordse Zeilclub CRV. in de buurt van zijn geliefde ‘ Bief ‘, vlakbij Brussel.

Rene was een grappenmaker. De lessen waren steeds aan 5 frank stuk, maar „Ik krijg ze nooit“. Sportdranken vond hij een beetje vreemd. „Je kan beter champagne drinken na de wedstrijd“ was een van zijn uitspraken. Hij wou tijdens regatta graag ‚zondagsgeld’ geven aan roeiende zonen van charmante moeders.

Rene was geen diplomaat. Hij had het zo goed als met iedereen wel eens aan de stok. Maar dat heb je ook als je wel je best doet om diplomaat te zijn, in de contreien waarin hij leefde.

Rene was een geweldig groot empirisch roeitechniek – instructeur, vooral in het vroegere materiaal ( hout en maconblad ). Misschien wel nog moeilijker dan met het hedendaagse.

Sinds het overlijden van zijn veel jongere echtegenote Denise, drie jaar geleden, leefde hij teruggetrokken in het residentiele Ittre ( Belgisch Waals Brabant, nabij het bekende Waterloo ). Denise ‚de Rode’ Coeckelbergh was gedurende vele jaren de eerste nationale dameskampioene van België.

Revue de presse - Extrait : La dernière heure : 22 /02/2007
Matinée internationale au R.S.N.B. Aviron : Course contre-la-montre suivie de bateaux de balade l’après-midi. Journée chargée et ensoleillée sur le canal de Bruxelles,dimanche dernier,à l’occasion de la tête de rivière et du 83e Handicap d’Hiver organisés parle Royal Nautique de Bruxelles,qui existe depuis 1865. Les deux événements connaissent des formules tout à fait différentes. En ce qui concerne la tête de rivière, il s’agit d’une sorte de course contre le chrono avec départ toutes les 30 secondes, explique Pierre Cappellemans, vice-président du club. Une compétition assez internationale vu la présence d’équipages luxembourgeois, roumains, et allemands. Tandis que l’autre partie de la journée laissait place au célèbre Handicap d’Hiver qui marque l’ouverture de la saison d’aviron en Belgique. Il s’agit là d’équipages d’un à quatre rameurs bénéficiant de handicaps de temps différents répartis de manière à ce que tous rejoignent plus ou moins l’arrivée en même temps. Une compétition annuelle symbolique dons, privilégiant surtout la bonne ambiance et la promotion de l’aviron plutôt que l’esprit de compétition. Pour la petite anecdote, c’est un équipage originaire de la Trèves en Allemagne qui s’est imposé sur la Tête de rivière. Quand au Grand Handicap d’Hiver, il a été emporté par Augustin Heinze du RCAE.
Revue de presse : Extrait la Dernière heure : 22/02/07 
Courses d’aviron au canal . Le Brussels Winter Rowing Regatta a rassemblé ce dimanche des compétiteurs venant de tout l’Europe.Ramant de toutes leurs forces, les sportifs belges, luxembourgeois, allemands, français et roumains parcourant les cinq kilomètres du canal de Willebroek n’avaient froid ni aux yeux, ni aux oreilles hier, lors du Brussels Winter Rowing Regatta organise chaque année depuis 83 ans par le Royal Sport Nautique de Bruxelles (RSNB). Et si la circulation sur le canal était arrêtée tout ce dimanche,il en était de même sur terre,le long de la course,afin de laisser le cortège de voitures klaxonner et encourages les équipes concurrentes. L’évènement comprend, de fait deux courses : la Tête de Rivière (la même que celle sur la tamise à Londres) et le Grand Handicap d’Hiver, sur cinq kilomètre entre le pont de Laeken et celui de Vilvoorde. Nous avons eu un climat impeccable, se réjouissait hier Eric Courtois, du Comité organisateur. Pas de soleil, pas de vent, pas de vague. Alors que nous avons eu de la neige lors des deux éditions précédentes. Très attendu donc, le coup d’envoi des deux courses a retenti jusqu’à 17h30, lors de la remise des prix des meilleures équipes. Ainsi, la Tête de Rivière, réservée aux bateaux de compétition, c’est lancée…..tête la première à 10h.
Revue de presse Extrait : Het Standaard van de --/02/2006
Brussel pakt uit met winterregatta Wegens het slechte weer werd er de voorbije weken amper nog geroeid naar zondag is het weer zo ver. Dan organiseert de Brusselse roeiclub de winter Rowing regatta. Weer of geen weer. Onze club viert zijn 140ste verjaardag, zegt voorzitter Pierre Geismar fier… Daarom willen we met iets speciaals uitpakken. Er worden zondag op het kanaal Brussel-Willebroek twee wedstrijden In de voormiddag komen de wedstrijdboten over een afstand van vijf kilometer in actie volgens een tijdritformule. Jammer genoeg lieten de deelnemers van de grote nationale roeiclubs het afweten, vervolgt Geismar. Daar zijn allicht de slechte weersomstandigheden van de voorbije weken de oorzaak van. Het feit da zich slechts zeven teams van vier man meldden, is natuurlijk een streep door onze rekening. Er komen alleszins formaties aan de star uit Frankrijk, Nederland en Roemenië. Met de steun van ondermeer het Brusselse Hoofdstedelijk Gewest hebben we immers kosten noch moeite gespaard om er iets moois van te maken. We blijven echter grootse plannen koesteren. Volgen jaar willen we er met de steun van de Europese Gemeenschap een internationaal treffen van maken. De aanvragen zijn intussen al ingediend. In Engeland heeft jaarlijks een toptreffen plaats met liefst 900 boten. Iets dergelijks moet ook in Brussel mogelijk zijn.
Revue de presse Extrait. La dernière heure : 12/02/2006
Nouveau hall des sports à Neder Une première pierre posée dimanche derrière le Royal Sport Nautique de Bruxelles. Bruxelles : C’est dans un froid piquant qu’un premier coup de pelleteuse symbolique était donne, hier midi,à l’arrière du Royal Sport Nautique de Bruxelles. Les autorités communales de la ville, de Bruxelles y donnaient le départ d’un chantier qui devrait durer environ cinq mois et donner naissance à un hall omnisports flambant neuf en plein cœur de Neder-over-Hembeek. D’une superficie de quelque 1.300 mètres carrés,il comprendra trois terrains de basket ( dont deux d’entraînement et un de compétition ),deux terrains de tennis,six terrains de badminton et un espace pour les sports de sol (gymnastique ). Le projet a un coût total d’environ 768.400€ et sera subsidié à 63% par la communauté française,le Royal sport Nautique prenant le reste à sa charge. Dans 27 ans,le club deviendra propriétaire du hall omnisports .
Revue de presse Extrait : Het Nieuwsblad van de 15/02/2006
R.S.N.B Vierde dus zijn 140 ste verjaardag Aan de start van de internationale wedstrijd daagde een tiental baten op. Routinier Claus Wiekinghoff gat daarbij het ritme aan. Een gemengde ploeg van de Vlaamse roeibond werd tweede,het Nederlandse’S Hertogenbosch derde. Het Brussel Se winnende team was een bont gezelschat op europees vlak. Het slechte weer was de spelbreker,maar de opkomst van 75 amateurploegen maakte veel goed,alsook de eerstesteenlegging van de nieuwe sporthal.
Revue de presse - Extrait Sudpresse:16/10/2006
141 ans d’existence ! De tout temps, le Royal Sport Nautique de Bruxelles a formé des champions nationaux et internationaux en aviron. Certains sont même arrives jusqu’aux jeux Olympiques. Seules deux conditions doivent être respectées : savoir nager et disposer d’un certificat d’aptitude physique. Sauf handicap physique, l’aviron est ouvert à tous, enchaîne Pierre Geismar, président du Royal Sport Nautique de Bruxelles depuis 1982. C’est un beau sport, qui n’est pas réservé à une élite sportive et qui est assez physique. Mais chacun peut en faire à son rythme. On peut le pratiquer 365 jours par an à partir du moment où il y assez de luminosité et qu’il n’y a pas de tempête évidemment. C’est 160€ pour les adultes et 60€ pour les enfants. Nous fournissons les bateaux et il n’y a pas de tenue particulière même si on précise toujours qu’il vaut mieux se sentir à l’aise pour les mouvements. Ce club bruxellois d’aviron, le plus réputé dans la région, organise chaque année quatre manifestations : le « Grand handicap d’hiver, » « Tête de Rivière » « Le championnat de Belgique des bateaux longs » et les Régates internationales. Questions à Marc : membre du club. Pourquoi avoir choisi d’être membre du Royal Sport Nautique de Bruxelles ! Contrairement à d’autres clubs,il y a aussi de la place pour les gens qui ne veulent pas faire nécessairement de la compétition. C’est mon cas. Il y règne une chouette ambiance. Ca fait cinq ans que je suis affilié au club et je suis devenu un vrai mordu de l’aviron maintenant.
Revue de presse - Extrait VLAN : 06/10/2004
Le Royal, appelé Sport Nautique de Bruxelles, est le plus ancien club d’aviron de la capitale. On y Travaille tous les muscles,y compris le cœur… Le Royal peut s’enorgueillir d’avoir, de tout temps pu aligner des champions, tant nationaux qu’internationaux. Ses Installations de l’Allée Verte Furent Transférées chaussée de Vilvorde où elles se Trouvent encore aujourd’hui près du pont Buda Le Royal se définit lui-même comme un club d’aviron un peu …spécial. Premièrement grâce à nos membres : nous disposons d’un large éventail de niveaux, d’ages et de nationalités. Pour le niveau, il va des loisirs à la compétition, d’équipages débutants à des équipages confirmés. De nombreuses nationalités sont représentées bien que le club soit officiellement francophone. Nous avons du reste de loin la plus grande communauté d’expatriés parmi les clubs belges. Tous ces membres forment une grande et sympathique communauté, pas seulement pour pratiquer l’aviron, mais aussi pour partager diverses activités sociales. En plus de l’aviron, notre club a également des sections tennis de table, basket et tennis. Dans notre bâtiment récemment rénove, nous disposons de tout le confort moderne : vestiaire, douche, salle de gymnastique avec deux ergomètres, des poids et autre équipements. Nous disposons également d’un clubhouse avec bar et petites restaurations. Le 1865 Pilifs officiellement baptisé En collaboration avec nos pilifs, le plus ancien club d’aviron de Bruxelles offre la possibilité à de jeunes handicapés mentaux de se familiariser avec les joies de la rame.
Revue de presse Extrait : La Lanterne 21 et 22/04/1990
125 Années le long du canal. Le Royal Sport Nautique de Bruxelles s’installa d’abord à l’Allée Verte avant de s’établir chaussée de Vilvorde dans une villa style Art Déco. L’aviron meme à tout,y compris à la pratique d’autres sports. Ainsi,le Royal Sport Nautique de Bruxelles (R.S.N.B.) qui célèbre cette année son 125é anniversaire, a-t-il ajouté à ses activités sportives le basket,le tennis de table. Etabli dans une grande villa,sise le long du canal de Willebroeck,170 chaussée de Vilvorde,le Royal est un club où règne un dynamisme retrempé chaque jour,ou presque,dans ambiance chaleureuse. Incontestablement, Pierre Geismar, 50 ans, qui en est le président depuis 1984, en est un des responsables tout comme Philippe van Gils, qui, avec ses 22 ans, pourrait être le fils de Pierre. Philippe s’occupe des relations publiques du Royal. Nous les avons rencontrés pour évoquer le passée de ce club prestigieux et son avenir, sans négliger les manifestations sportives et autres de cette année du 125é anniversaire. Les activités. Pour diversifier les activités de ses rameurs, le Royal créa, dans les années trente, un club de basket qui dispose d’un terrain derrière la villa. Ce club, qui fait partie de la Fédération Basket Tennis, possède à l’heure actuelle trois équipes. L’une d’elles, le Royal 1865, est championne de divisions 1. Une autre, dont Philippe van Gils est capitaine, termine la saison en tête de la division 3. Quand à la dernière équipe, elle restera en 3é division. Après la 2 e guerre mondiale le tennis puis le tennis de table furent introduits au club. Un terrain de tennis est aussi situé derrière la villa tandis que le vaste grenier de celle-ci a été aménage récemment en une superbe salle de tennis de table. Incendie. Le bâtiment construit en 1911 dans un style Art Déco a été rénove. La malchance n’a pas épargne le Royal qui a investi plus de 8 millions de Fr. à cet effet. Le 23 mai dernier, veille de la réception des travaux, un ouvrier utilisa un chalumeau et mi le feu à la toiture. Les dégats furent importants. Mais il faut plus pour abattre P.Geismar et ses amis. La rénovation du club bouse ne fut pas abandonnée mais reprise et achevée. Impensable de fêter un 125é anniversaire dans une villa en dommagée quand on est depuis 122 ans le Royal. Les festivités du 125é anniversaire. Un club se juge non seulement sur ses résultats mais aussi,peut-être même sur tout,par la qualité des relations humaines que l’on y rencontre. A ce point de vue-là, assurément le Royal Sport Nautique de Bruxelles se défend remarquablement. Exemple. Le Royal a un conservateur du matériel,Raymond Buyens. Mais le travail ne manque pas. Aussi plusieurs membres effectuent bénévolement diverses tâches. La rénovation de la grosse villa fournit également l’occasioon à de courageux volontaire de mettre la main à la pâte. L’accueil au club house (tous les jour à partir de 12h30)par le gérant Louis Van Reysen et sa femme Micheline est aussi très chaleureux. Paul De Bruyne Le 4 mars dernier eut lieu le grand handicap d’hiver d’aviron qui marquait le début de la saison. Le prochain grand événement aura lieu le 4 mai, à 18h, avec l’inauguration de l’exposition rétrospective de l’histoire du Royal, dans la salle de l’Hôtel de ville de Bruxelles. Comme les autres manifestations du 125e anniversaire, elle est organisée avec l’appui du C.O.I.B. et D’un Comité d’honneur, présidé par le prince de Mérode, président de la Fédération royale belge des sociétés d’aviron. Décédé en mars dernier à l’age de 66 ans, Paul De Bruyne, membres depuis 48 années du Royal, avait rassemblé une riche documentation est-elle son œuvre posthume. Le clou de la saison, le 9 septembre à partir de 13h :les régates internationales de Bruxelles qui mettront en présence les meilleures équipe belge et équipe anglaises,allemandes ,Française. Avant cela Samedi 28 avril à 11h. Le Royal Offrira un costume de rameur aux couleurs du club au plus célèbre des Bruxellois Manneken-Pis .